• Accueil

    [Il est un génocide quotidien, permanent, silencieux, sans nom… celui de l'indifférence.

    L'indifférence de la foule qui, sortant du métro, enjambe le corps gisant à terre, dans le froid, la poussière, la saleté… d'un "SDF" et dont personne ne se demande s'il est déjà mort ou s'il est seulement (encore ?) en train de… crever. L'indifférence du voisinage qui ne s'incommode de la "disparition" de la petite vieille ou du petit vieux du troisième que le jour où la puanteur du cadavre en décomposition devient… insupportable. L'indifférence des militant(e)s d'un syndicat, d'une asso, d'une orga… qui oublient la sœur, le frère, le-la camarade, le-la collègue… qui, sans crier gare, a cessé de militer parce qu'il-elle est malade, agonisant(e), crevé(e), entaulé(e)… L'indifférence des intoxiqué(e)s de la TV , des hypermarchés, du PMU et du loto, du cirque politicard… qui pleurent sur les déboires conjugaux d'un(e) aristo que l'Histoire, hélas, a oublié d'accrocher à la lanterne et qui restent muet(te)s à l'annonce de la mort de canicule (?!?), au pas de leur porte, de plus de 15 000 vielles et vieux.

    L'indifférence est le meurtre ordinaire de la lâcheté. Elle couvre de son silence et de son aveuglement la mort quotidienne de centaines de personnes. L'indifférence est la négation absolue de l'Autre. Jusque dans sa mort :

    "L'indifférence est la rançon de la distraction. À force de s'intéresser vaguement à tout pour échapper au vide, on ne s'intéresse plus à rien, ni à personne, on ne prend plus rien à coeur. Les départs ne sont plus des morts, les retours ne sont plus des résurrections. Tout est acquis, tout s'équivaut, la mort, celle de l'autre, n'existe plus". (Jacques Dufresne, "Après l'homme... le cyborg ?").

    L'indifférence, c'est… l'"invisibilisation" de l'Autre. Or, sans le regard-miroir de l'Autre je ne puis être vraiment car mon humanité n'est réellement que pour autant qu'elle est reconnue et respectée par l'Autre.

    Dans le silence… le génocide qui est aussi l'… egocide de l'indifférent(e).

    Anar JC le mécréant]

     Accueil

  • " Le chat semble mettre un point d'honneur à ne servir à rien, ce qui ne l'empêche pas de revendiquer au foyer une place meilleure que celle du chien. Il est un ornement, un luxe. "

    Michel Tournier


    3 commentaires
  • " L'amour est une force sauvage. Quand nous essayons de le contrôler, il nous détruit. Quand nous essayons de l'emprisonner, il nous rend esclaves. Quand nous essayons de le comprendre, il nous laisse perdus et confus. "

    Paulo Coelho


    votre commentaire
  • Quand quelqu'un s'en va, il a tendance à oublier ceux qu'il laisse derrière lui."Ngugi


    votre commentaire
  • " La beauté n'est que la promesse du bonheur. "

    Stendhal


    votre commentaire


  • Dans son livre autobiographique, Flavie Flament retrace le terrible viol dont elle a été victime alors qu'elle était à peine âgée de 13 ans.

    Un photographe de renom avait alors abusé d'elle sans jamais être puni pour son acte.

    Il est aujourd'hui trop tard pour poursuivre le violeur en justice, et si Flavie Flament a tu son nom dans son ouvrage la consolation c'est uniquement pour éviter d'être accusée de diffamation.

    Le présentateur de Salut les Terriens ! a toutefois décidé de révéler le nom du photographe, avant d'être censuré par C8.

    Les spectateurs n'ont pas tardé à deviner le nom du fautif présumé, aujourd'hui âgé de 83 ans : il s'agirait de David Hamilton, un photographe anglais qui s'est illustré dans le nu. 

    http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/david_hamilton_l_homme


    votre commentaire
  • La santé est un état précaire qui ne laisse présager rien de bon. 


    votre commentaire
  • " Dans l'année, un seul printemps et dans la vie… une seule jeunesse. " Simone de Beauvoir


    votre commentaire
  • A un certain âge, les deux bras d'un fauteuil vous attirent plus que les deux bras d'une femme. "

    Gustave Flaubert

     


    votre commentaire
  •  

     

    Now I've heard there was a secret chord
    J'ai entendu dire qu'il y avait un accord secret
    That David played, and it pleased the Lord
    Que David* jouait et qui plaisait au Seigneur
    But you don't really care for music, do you ?
    Mais tu ne t'intéresses pas vraiment à la musique, n'est-ce pas
    It goes like this
    Ça faisait comme ça,
    The fourth, the fifth
    La quarte, la quinte
    The minor fall, the major lift
    L'accord mineur tombe et le majeur monte
    The baffled king composing Hallelujah
    Le roi perplexe composant hallelujah

    Hallelujah...
    Hallelujah...

    Your faith was strong but you needed proof
    Ta foi était forte mais tu avais besoin de preuves
    You saw her bathing on the roof
    Tu l'as vue se baigner sur le toit
    Her beauty and the moonlight overthrew you
    Sa beauté et le clair de lune t'ont renversé
    She tied you
    Elle t'a attaché
    To a kitchen chair
    à une chaise de cuisine
    She broke your throne, and she cut your hair
    Elle a brisé ton trône, et t'a coupé les cheveux
    And from your lips she drew the Hallelujah
    Et de tes lèvres elle a tiré l'Hallelujah

    Hallelujah...
    Hallelujah...

    You say I took the name in vain
    Vous dites que j'utilise le Nom* en vain
    I don't even know the name
    Mais je ne connais même pas le Nom
    But if I did, well really, what's it to you ?
    Mais si je le fait, bon vraiment, qu'est ce que ça peut te faire ?
    There's a blaze of light
    Il y a un éclat de lumière
    In every word
    Dans chaque mot
    It doesn't matter which you heard
    Qu'importe que tu entendes
    The holy or the broken Hallelujah
    Le saint hallelujah ou le brisé

    Hallelujah...
    Hallelujah...

    I did my best, it wasn't much
    J'ai fait de mon mieux, ce n'était pas beaucoup
    I couldn't feel, so I tried to touch
    Je ne pouvais pas sentir, alors j'ai essayé d'effleurer
    I've told the truth, I didn't come to fool you
    J'ai dit la vérité, je ne suis pas venue pour te duper
    And even though
    Et bien que
    It all went wrong
    Tout ait mal tourné
    I'll stand before the Lord o

    Hallelujah...
    Hallelujah...


     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique